Réduire sa consommation en voiture (1/3)

Publié le par New-Toon

fais-moi-rever.jpgOn démarre une série de trois articles pour vous présenter/rappeler quelques notions sur la voiture et son utilisation afin de réduire sa consommation et donc naturellement sa pollution. Ces trois articles ont été rédigés par l’atypique New-Toon du site Imaginascience, un site ou vous allez pouvoir tout savoir sur les sciences de façon amusante. De nombreux articles très pédagogiques pour assouvir votre soif de savoir scientifique sans pour autant vous taper la tête contre le clavier parce que vous ne comprenez rien, un site pour que la science redevienne attractive et amusante. Mais c’est aussi une boutique en ligne ou vous trouverez de nombreux jeux scientifiques pour expérimenter les sciences de manière ludique.
Dernière note et pas des moindres, vous aurez des explications sur le comportement au volant pour réduire votre consommation, New-Toon aborde ce thème ici avec un angle scientifique et ne vous conseille pas de faire de même si vous ne le sentez pas, c’est une question de sécurité bien entendu !

New-Toon va nous parler ici que du critère consommation et pollution. Après, on est parfois contraints par d'autres critères (ex : sécurité, confort de conduite). On fait l'inventaire des principales choses qui influent sur ce thème.


Avoir une voiture de faible poids

 

voiture-poids.jpgLes voitures ont « gonflé » de manière très importante. On peut dire très grossièrement que chaque 100 kg supplémentaire vous coûte 0,5 l / 100 km. Maintenant, faire du covoiturage reste quand même bien plus rentable même si votre passager est obèse ! ;-) Par ailleurs, il existe souvent une corrélation entre poids et volume, donc consommation par effet aérodynamique (sur l'autoroute).
 

Les voitures ont vu leurs dimensions exploser pour des même segments de gamme (ex. typique, les générations de Golf): sécurité et confort sont les principales causes.

 

Pour en savoir plus, voir le dossier « la spirale du poids » sur Imaginascience. 




Avoir une petite voiture

 

On signifie par là de privilégier autant que possible une voiture dont la projection de surface frontale est peu importante (si on veut un volume, vaut mieux encore un Break qu'un monospace) et ce pour un critère aérodynamique (à moins que vous ne rouliez qu'en ville).
 

Une ancienne Fiat Panda, avec son design très peu aérodynamique reste cependant meilleure sur un plan aérodynamique que la plus aérodynamique des berlines. L'équation comporte en effet un facteur : S *Cx. On a beau gagner quelques % sur le coefficient d'aérodynamisme Cx, le plus facile reste de réduire la « prise au vent » (le S).

 

Le problème actuel est que les nouvelles voitures sont plutôt hautes (voir la 107 par rapport à la 106), ce qui à mon sens, n'a souvent pas grand intérêt à part un pseudo-confort plutôt inutile sur un plan pratique.


Avoir un Diesel

 

biodiesel.jpgPerso, je déteste les diesels car ça pue et qu'ils ont de gros désavantages pour la santé ( surtout en fin de vie, ça envoie des particules a priori cancérigènes dans l'atmosphère).
 

Si vous vous demandez qu'est ce qui est le mieux, cela dépend du thème qui nous préoccupe (un petit comparatif ?).

 

Reste que le rendement thermique (une histoire de taux de compression, on le reverra plus tard) d'un diesel est supérieur à celui d'une voiture à essence. Sur le plan de la consommation pure, le diesel est donc à privilégier a priori.


Avoir une voiture aérodynamique

 

aerodynamic-car.jpgOn fait de plus en plus de progrès en aérodynamique. Contrairement à l'idée reçue, ce n'est pas tout à fait la forme en goutte d'eau qui est idéale. En cherchant un peu, on peut connaître le Cx d'une voiture donnée.
 

Idée reçue : La goutte d'eau de pluie n' a d'ailleurs pas du tout une forme oblongue allongée mais parfois celle d'un hamburger...

 


Avoir une voiture bien entretenue

 

C'est trivial : cela va de la vidange à la présence de tous les enjoliveurs (préservation de l'aérodynamique) par ex.

Avoir les pneus correctement gonflés

 

pneu.jpgUn pneu dégonflé a un plus grand contact avec la route et frotte davantage.
 

Attention au changement saisonnier de température en particulier : les gaz se contractent quand la température descend !




A suivre...

Commenter cet article

fred972 13/09/2007 22:11

... Au niveau environnement c'est probablement le top une fois toutes les variables prises en compte : les rejets de CO2 directs sont plus faibles que ceux de l'essence, la combustion est moins violente ce qui permet de ménager le moteur de sorte qu'en ne roulant qu'au GPL/GNL on peut prolonger sa durée de vie, donc émettre moins de CO2 et polluants pour fabriquer les pièces ou nouveaux moteurs.
De plus la combustion est complète ou presque, il n'y a pas de résidus pour polluer l'huile donc on la garde plus longtemps : économies de pétrole pour la matière première et pour le raffinage, sans compter le recyclage.
Enfin, niveau pollution gazeuse et sonore, y'a pas photo : GPL/GNL vainqueur par KO!

Cette technologie aurait probablement décollé en France si on s'en était tenu aux systèmes de sécurité standard de l'industrie mais les princes qui nous gouvernent et l'administration on une fois de plus jugé utile de mettre leur grain de sel et d'imposer un système inefficace, avec les conséquences que l'on sait.
Alors si on ne peut pas se garer en sous-sol, bon courage... A moins qu'on ne décide d'exonérer ces véhicules des frais de stationnement sur la voie publique?

Une désaffection d'autant plus regrettable que le problème est depuis longtemps réglé!!! Mais une fois que l'opinion publique a catalogué un produit "dangereux..."
Un peu comme l'amiante qui si j'en crois Allègre (j'en viens à citer un socialo, pffff j'te juuure!!!) est inoffensive si bien mise en oeuvre.
Ou les halons, des CFC infiniment plus efficaces en lutte anti-incendie tout en étant infiniment moins dangereux pour l'équipage que le CO2 car on peut les utiliser en présence d'êtres aérobies!!! Désormais indisponibles...
A vous de voir si la couche d'ozone méritait qu'on interdise de sauver des vies, surtout qu'on se rend désormais compte qu'on s'était probablement trompé sur les causes de sa disparition.
Écologie, ok. Mettre les hommes en danger sous prétexte d'écologie, bôf.

Urbinou 13/09/2007 16:04

Bonjour,Pour mon premier post ici, je m'immisce dans cette conversation :-)A propos de la clim' en voiture, je ne contesterai pas son intérêt pour quelqu'un dont la profession exige de nombreux déplacements (représentant...), pas top d'arriver chez le client tout dégoulinant.Par contre, ce qui me révulse, c'est en été, les gros beauf attendant "bobonne" qui fait les courses, sur le parking, en laissant leur gros diesel tourner pour continuer à avoir leur clim'. Quel bonheur de retenir sa respiration lorsqu'on passe à côté d'eux et de supporter encore un surcroît de chaleur... Mais bor**l, qu'ils aillent faire un tour au rayon surgelés s'ils ont chaud !!! Voila... sinon, perso, je roule au gpl. Mais on en parle peu, dans ce genre de débat, c'est dommage. C'est plus propre que l'essence ou le diesel au niveau rejet toxique, mais au niveau co2, comment cela se situe-t-il ?

irina 13/09/2007 10:43

rapelle de mon comentaire. Une clime solaire, indépendante du moteur serait bien.Si non lapin noire, si tu n'a pas d'autres plaisires dans ta vie, elle ne doit pas être drôle, je te plain !

Guillaume 13/09/2007 01:06

J'avais un copain d'Afrique du Sud qui me disait que les possesseurs de 4*4 en ville faisaient exprès de jeter de la terre mouillée sur le bas de caisse... Légende ? Il était quand même du coin.Pour les campagnes, il ne faut pas cracher sur les 4*4. En ville, le 4*4 reste encore "tendance" et permet d'avoir l'air de s'imposer (+ faux argument "sécurité"). 

fred972 12/09/2007 23:31

Exact, il faudrait faire intervenir les économistes.
Pour la partie "consommation boîte auto gros moteur comportement individuel etc", je me souviens d'un test de conduite économique réalisé en 2006 par Auto Plus. Il en ressortait par exemple que, du fait de sa forte réserve de puissance et de la transmission automatique, une Mercedes E 270 ou 220 CDI de 170 CV consommait la même chose qu'une Renault Modus DCI de 85 CV en boîte manuelle, chacune en conduite "coulée". Je laisse chacun apprécier les poids et gabarits respectif des protagonistes, sans parler du confort.
Sinon, pour les 4X4 en ville à klaxonner... Nul ne sait les impératifs de chacun et si les citadins "Camel tropheurs" ne sont généralement que des frimeurs, je préfère m'abstenir dans le doute. A fortiori en Martinique, où ce type de véhicule me semble le plus adapté tant sur route qu'en saison cyclonique.