Martinique, Guadeloupe, le rapport qui dérange

Publié le par Neodim


C'est via le très bon site 3D Territoires que j'ai trouvé plus d'infos sur ce qui fait la triste actu des îles en ce moment. Extrait du texte :

« Pour sauver les Antilles du désastre économique et sanitaire qui s’annonce et protéger les générations futures, il est urgent d’agir non seulement en gérant efficacement la crise actuelle, mais aussi en faisant en sorte qu’elle ne se renouvelle pas, autrement dit en réformant les pratiques agricoles et économiques actuelles, en vertu du principe de précaution. »

 

Et dire qu’après chaque et moult catastrophe sanitaire on a le droit à la sempiternelle injonction : Plus jamais ça !!

Ce mardi 18 septembre 2007, les députés prennent connaissance du rapport de Dominique Belpomme ... Affaire à suivre donc, sans oublier de vous rappeler que l’un des co auteurs de ce rapport, Gilles-Eric SERALINI, a été malmené, dénoncé en Commission Parlementaire comme un quasi fabulateur au sujet de son rapport accablant sur l’énorme risque de santé publique présenté par le Round-Up et les OGM. Comparse, complice et coauteur de Après nous le déluge, le Professeur Jean-Marie PELT a vu son audition refusée par ladite Commission.

Là ce n’est plus une mise en garde, c’est prouvé. Les membres de cette commission parlementaire seront-ils entendus ?

++ Lien vers 3D Territoires
++ télécharger les 54 pages du rapport

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Le lien vers 3D territoires, ne marche pas... dommage...
Répondre
I
Pourquoi, on se mettrais pas à essayer de fabriquer des produits qui neutraliserait les substances toxiques ? Ce serait comme un antidote mais à grande échelle.
Répondre
F
Bon, tout ça c'est pas tout ça mais pour éviter le cancer de la prostate qui menace 50% d'entre nous, JE FAIS QUOI (à part déménager)???<br /> Grâce à la dérogation si généreusement accordée aux agriculteurs, cette saloperie est encore plus profondément liée au sol, y's'rait pt'être temps de trouver un moyen de dépolluer... Si possible sans retourner l'intégralité de l'île!
Répondre
G
Jeune Gwad, je suis étonnée qu'encore une fois dès qu'il s'agit des Antilles l'information prend un temps énorme à traverser l'Atlantique. Désolée je suis en colère mais ça va...et ce matin un autre professeur qui nous sort que de toute façon, les populations subsahariennes ont des prédispositions au cancer de la prostate. Et les malformations?Et la qualité des fruits et légumes qu'on mange? C'est quoi l'excuse pour ça? Vraiment vive la France! Bien évidemment les dom tom n'en font pas partie.
Répondre
F
Bonjour, j'ai fait une compil ce matin des principaux rapports officiels publiés sur le chlordécone depuis quelques années. C'est publié sur mon tout petit, tout nouveua blog  : http://blog.infosbio.net/ . C'est assez édifiant, car tout est connu et étudié sous tous les angles : historique de l'utilisation et des interdictions, pollution des eaux et de la terre, de l'alimentations locale (légumes, poulets, poissons) et les effets sur la santé. J'insiste : ce sont des rappports OFFICIELS de différents ministères et organismes publics plus une commission parlementaire...  Cela risque d'être enterré de nouveau sauf si un procès (en cours) est gagné... Affaire à suivre donc. Salutations écologiques
Répondre