Green my iPhone !

Publié le par Neokentin

iPhone-mini.jpg
Ah ce fameux iPhone qui a fait et continue à faire couler beaucoup d'encre, on rajoute à notre tour une petite couche sur le gadget le plus médiatique du moment !

Vous vous souvenez peut-être, au mois de Mai dernier, Steve Jobs annonçait à grand renfort médiatique que la pomme deviendrait plus verte suite au classement des constructeurs informatiques de GreenPeace qui les avait épinglé.

Alors, dans la foulée, Apple sortait un nouvel iMac, un poil plus vert soit mais pas révolutionnaire...

Du coup, tout le monde et surtout Greenpeace attendait Apple et son nouveau gadget l’iPhone. Pari raté pour Apple, Greenpeace qui a décortiqué l’iPhone dans ses laboratoires annonce que celui-ci est loin d’être vert et est même beaucoup moins écologique que les joujous de son concurrent Nokia.

Voici au rayon des produits que vous adorerez, quelques unes des substances toxiques que vous trouverez en achetant votre iPhone Orange vert… :
  • Du Brome dans l’antenne du téléphone et le circuit imprimé flexible de l’engin dont le brome peut représenter jusqu’à 10% du poids,
  • Des phtalates toxiques à hauteur de 1,5 % du poids du plastique PVC qui enveloppe les câbles des écouteurs de l’iPhone. « Deux des phtalates retrouvés à forte concentration dans l'iPhone sont classés comme "toxiques à la reproduction, catégorie 2" à cause de leur interférence avec le développement sexuel mammaire, connue depuis longtemps. Ces phtalates ne sont pas interdits dans les téléphones mobiles, mais sont bannis des tous les jouets ou instruments destinés à l'enfance et vendus en Europe. » explique David Santillo, responsable du laboratoire de recherche de Greenpeace.
De plus, la batterie de l'engin est enrobée d’une substance collante qui la soude au combiné, ce qui entrave son remplacement et rend difficile la séparation des matériaux pour un recyclage, de quoi encore alourdir la facture des déchets électroniques.
Apple est donc encore loin d’atteindre les objectifs annoncés par Steve Jobs d'élimination des composés de brome et des PVC. Alors Apple à beau avoir le téléphone le plus branché et le plus envié du moment, il va falloir qu’ils prennent exemple sur ses concurrents qui, même n'ayant pas d’appareil aussi « sexy » ont néanmoins déjà intégré la composante environnementale dans leurs produits.
« Apple doit réinventer l'iPhone... en vert » explique Greenpeace.

Le rapport complet est disponible ici et pour finir voici une petite vidéo de Greenpeace sur l’iPhone.

Commenter cet article

Yves 19/10/2007 09:03

Surfer sur les vagues, c'est bien, mais faut pas que ça soit ça qui détermine les combats que l'on choisi. Pas quand on s'appelle Greenpeace ! les camions culs à culs sur les autoroutes de France et de Navarre, parfois sur 2 files (juste à titre d'exemple), vous pensez pas que ça détruit plus notre environnement et la planète que les qq grammes de pvc dans les iphones ? ET LE SCANDALE DE L'AGRICULTURE, qui déverse des millions de tonnes de pesticide et d'engrais dans les champs ? ET LE SCANDALE DES « BIO CARBURANT » ? (voir Terre à Terre, le magasine de l’environnement de France-Culture du 29/09/2007) GREENPEACE FERAIT MIEUX DE S’OCCUPER DE CES SUJETS (et de tous les autres sujets vraiment impactant pour l’environnement) plutôt que de faire ces fausses analyses, pas rigoureuses et pas crédibles. Je vous invite à lire de dit rapport, et sa conclusion sur le thème « on a rien trouvé, mais quand même on sait jamais, et puis on n’a pas tout testé, donc dans le doute (et pour que quelqu’un lise notre rapport), on va lui donner un titre tapageur » De toutes façon, ya pas de mystère, les gens sont de plus en plus sensibles à l’environnement, et les organisation éloco ne progresse pas, ou quasi pas. A force de prendre les gens pour des con, ben ils s’en aperçoivent. C’est pour à que j’ai lâché Greenpeace il y a 20 ans ! Rudy y plusieurs façon d'être écolo, et je n’ai jamais prétendu être parfait. Ce que je veux dire c que je suis depuis longtemps sensible à l’environnement. Je pense que le recyclage, c'est bien, mais l'utilisation de matériel que l'on garde longtemps, et donc de moins jeter, c'est mieux ! Il est fort à parier que les acheteurs d’iPhone ne le changeront pas tous les ans !

Rudy 18/10/2007 18:20

Yves a raison !Greenpeace, si vous y allez après le boulot habillé en costard, ils rechignent à vous inscrire ....Par contre : "MOI QUI SUIS ECOLO" => tri ?Et enfin : je n'arrive toujours pas à savoir en quoi l'Iphone va révolutionner le telephone ...... Car au prix de l'appareil , je ne voudrais pas économiser pour l'acheter et me rendre compte qu'en fait y'a pas grand chose qui vaille le coup si ce n'est qu'arborer le logo Apple à mon oreille

Arno 18/10/2007 15:29

Je n'ai pas lu le rapport complet donc je ne peux pas contredire ce que tu dis, je pense aussi que Greenpeace surf sur le succé commercial de l'iPhone et c'est tant mieux. Le but avoué est d'améliorer le secteur de l'électronique, car le problème de toute ces substances citées n'est pas à l'usage mais à la fin de vie du produit. La majorité des produits électroniques sont envoyés en asie pour être "recyclé" (quand ils ne finissent pas sous terre ou brulés) le tout généralement fait pas des gens vivant dans la pauvreté et sans protection.Greenpeace à bien vue qu'Apple est souvent précurseur dans de nombreux domaines (même si il pique souvent les idées mais bon ils savent faire de la com), alors pourquoi pas devenir un exemple au niveau environnemental?

Yves 17/10/2007 13:17

Après avoir lu le rapport « complet », ça reste très flou. Les teneurs en Brome et en Cadmium sont exprimées en ppm, mais ils ne précisent pas le poids de chaque élément. On est donc incapable de savoir quelle masse totale de chaque élément est contenue dans l’appareil. Pour finir, leur conclusion est d’une mièvrerie affligeante. PS je comprendrais par contre tout à fait que vous n’ayez pas compris ma conclusion dans le post précédent. Excusez mois pour l’inversion de VRAIMENT et de COMPRENDS Yves

Yves 17/10/2007 12:50

http://www.neomansland.org/article-13094353-6.html#anchorComment La vidéo est bien faite, et a le mérite d’être très claire. Elle agréable à regarder, et même séduisante. Quand on l’analyse : 1) ils citent 3 composants : Le Brome. Ah, ca fait peur ça, le Brome. Ouuuulala, avec un nom pareil, c’est pas du cyanure, mais pas loin ! - Le moins que l’on puisse dire, c’est que son danger à faible dose ne semble pas avéré. Je ne trouve pas grand-chose sur internet à ce sujet. Exemple : http://fr.prevent.be/net/net01.nsf/p/7BFA9598F4C041A6C1256F6B0047F741 - Ils ne sont pas claire sur la quantité dans l’iPhone « Antenne – le plus haut niveau de Brome, 10% du poids » C l’antenne qui fait 10% de poids, ou c elle qui contient 10% de Brome. 5 millions d’iPhone, ça fait combien de la production de Brome dans le monde : 0.0001%, 0.0000001%, ou 1%. - En creusant, j’ai découvert qu’il y a du Brome dans l’eau de mer naturelle : 3mg/l. Prenons l’océan Atlantique : 354 700 000 m3. 3.54 E+20 litres. A 3mg/l, ça nous fait déjà 1000 milliards de tonnes de Brome. - Reprenons donc l’iPhone. Y pèse 135g si ya 5% de Brome (ce dont je doute fort), ça ferait 7g par iPhone. 10 millions d’iPhone (le double des prévisions de vente), ça fait 70 tonnes de Brome, soit 0.0000006% de ce que contient l’atlantique à lui seul. En parlant du Brome, allez donc voir ici : il est présenté comme un produit miracle !!! http://www.pourmapiscine.com/public_site/shopping/selection/selection.php?PHPSESSID=afb397c5596bffb951fe272903339ca9&devise=EU&taxe=HT&a_id=125&gclid=CNyR5eDBlY8CFQSnXgod9Bz-JA ou encore ici : http://www.guardex.ca:81/fr/abc_b.html Le Chlore La ils me font marrer. Vu les quantités astronomiques de tuyaux 100% en PVC produits jounalièrement dans le monde entier, je ne suis pas sûr que les qq grammes inclus dans l’iPhone devrait focaliser l’attention d’une organisation comme Greenpeace. Et enfin les Phtalates - Il s’en produit 3 millions de tonnes par an dans le monde. - Ce que c’est : « Les phtalates (prononcé ftalate) sont les plastifiants le plus communément utilisés dans le monde. Ils forment une famille de substance chimique utilisée depuis environ 50 ans, principalement pour rendre le chlorure de polyvinyle (PVC) souple et flexible. » - Le rapport de l’INRS conseille de ne pas en donner à boire au petit déjeuner aux enfants de moins de 12 ans, mais pour info, yen a dans les anneaux de dentition que l’on met dans la bouche des bébés pour les aider à « faire leurs dents ». la encore, je ne sais pas si sa présence (en quelle quantité ?) est de nature à porter un jugement sur l’iPhone 2) ils citent concurrent : - Nokia : il a supprimé le pvc. Ca nous fait une belle jambe. ET LE RESTE ? - Sony et Motorola : « ils ont déjà supprimé plusieurs substances toxiques de leurs téléphones ». Ca alors, c’est de l’information précise et documentée ! Vraiment du travail de pro… pi je vous rappelle qu’Apple aussi en a supprimer (le chrome et le plomb entre autre), et je suppose que toutes les autres marques en ont fait autant… Si je retiens une chose de cette vidéo donc, c’est que Greenpeace semble avoir un budget com bien supérieur à son budget labo d’analyse, et qu’ils surfent sur la vague commerciale de l’iPhone. MOI QUI SUIS ECOLO, 1) JE NE VRAIMENT COMPRENDS PLUS LES COMBATS DE GREENPEACE ! 2) LEUR MANQUE DE PROFESSIONALISME DANS LEUR TRAITEMENT DES DOSSIER EST LA-MEN-TABLE ! Yves