Le monde appartient à ceux qui partent à vélo

Publié le par Neodim

undefined
Voilà le type de projet qu'on aime bien, le type de voyage qui comme le dit l'adage "forme la jeunesse" (et pas que la jeunesse en fait !). A la base, c'est l'initiative de Sebastien Gros, un alsacien-toulousain qui a eu comme projet de conjuguer diverses passion dans un voyage un brin initiatique,  "point de convergence entre le voyage à faible empreinte environnementale, la photographie et le vélo couché".
Son périple, de Toulouse à Gibraltar s'est déroulé en 20 jours, et pour laisser une trace, Sebastien a eu la bonne idée de compiler son voyage sur un site internet : mira la bici (littéralement : "matte le vélo" en espagnol), sans doute la phrase qu'il a du entendre plusieurs dizaines de fois pendant son voyage.

Son site, véritable carnet de voyage compile des impressions, des photos, ainsi que des infos pratiques et techniques sur le voyage à vélo ou encore sur sa machine : le vélo couché. Voici en teaser une petite vidéo compilée des photos de la première partie de on voyage.
 
 
 
 
++ Miralabici

Publié dans Nature - Tourisme

Commenter cet article

Marshka 13/01/2008 21:13

ça fait rêver ! je comptais faire les chemins de Don Quichotte (à pieds), mais je vais peut-être changer de moyen de transport. Enfin pour un parisien, le priblème d'aller jusqu'à MAdrid reste entier...Au fait, je vous conseille un "blog ami" sur le DD : http://www.generationgrenelle.comvoilli !

Shabnam 12/01/2008 23:03

A Grenoble, ça grouille de vélo-randonneurs : le retour de vacances d'été est singulièrement atypique: sur 10 personnes 8 étaient parties en vélo-rando: un couple en autriche et slovaquie, un autre en Irelande, un autre en Corse, un autre en Georgie, et ces derniers repartent pour un an de Mongolie, via ouzbékistan, Iran...pour arriver en Syrie... et sur Tele Grenoble il y a tout le temps des petits montages de deux grenoblois qui font le tour du monde...Et les histoires, les photos, les rencontres sont bien belles!

échothermie 12/01/2008 13:42

Excellente initiative de sa part.Il permet de voyager à ceux qui ne le peuvent pas avec une retranscription régulière de son quotidien pour le moins... épique et emprunt d'un vent de fraîcheur indéniable.J'avais d'ailleurs déjà aperçu le vélo couché qu'il a utilisé lors de l'une de mes propres randonnées en vélo. C'est pour le moins original, mais le prix est très élevé (1000€ pour un simple).Pour ce qui est de l'adopter pour aller travailler, oui, d'accord si l'on habite dans la campagne avec les poules et les canards à 10 km de son lieu de travail. Mais en ville, avec toutes les bosses aigus à traverser, c'est très périlleux, comme le souligne si bien son auteur.~ échothermie.