Que faire pour sensibiliser à l'environnement ?

Publié le par Neodim

undefined
Juliette nous envoyait ce matin via sa newsletter un petit sondage de L'internaute qui a le mérite d'avoir récolté plus de 1300 réponses, et les résultats sont surprenants à mon goût ! Si je me conforme aux résultats, il faudrait faire peur aux gens, les inciter financièrement, ou les culpabiliser.... En gros, l'opposé de notre ligne éditoriale  neomansland, qui essaye de promouvoir le positif et de donner envie...

On change la ligne éditoriale et on vous met des glaciers "Avant -Après" ? Ou l'heure serait-elle simplement au pessimisme ambiant ?

Commenter cet article

Nathalie J 06/02/2008 18:37

Salut, J'ai un peu la même ligne éditoriale que vous et je suis également très surprise des résultats de ce sondage. Peut être que la réponse a été mal perçu des internautes: faire rire au sens de ce moquer alors que nous souhaitons faire rire au sens de positiver ? Etrange ... Je tiens moi aussi à vous dire de ne rien changer, Neomansland c'est un brin d'herbe fraîche qu'il faut préserver :-)

ince 06/02/2008 10:29

Bonjour,c'est exactement le contraire de ce qu'il faut pourtant faire en communication sur le développement durable ! En même temps je trouve le choix des réponses peu judicieux...

Maheanuu 05/02/2008 23:51

A mon avis, ce sondage reflète bien la mentalité des gens, la politique de la peur ça rend les gens dociles et ils font ce qu'on leur dit. D'un coté le beau, le positif c'est super (c'est pour ça que je viens souvent sur ce blog), mais d'un autre ce n'est pas vraiment la réalité. Le monde va très mal, et la prise de conscience de certains, n'empêchera pas le monde de polluer.

Gayanée 05/02/2008 21:26

ça dépend du temps qu'on peut prendre pour réagir, non?

cityzencats 05/02/2008 21:02

Non, on ne change rien. On continue à montrer du beau, du bon... Et surtout à faire sourire et tant mieux si on peut rigoler de temps en temps. La prise de conscience elle est bien là. Parfois mes amis soupirent quand je parle vert, mais finalement il y en a plein qui ont changé des choses chez eux et dans leurs comportements ! Tout cela est une question d'éducation, de communication. ça prend du temps. Mais c'est bien amorcé.