L'avion de mon rêve

Publié le par Neodim

undefined
A l'heure ou le pétrole n'a jamais été aussi cher, et ou l'avion n'a jamais été aussi lowcost (c'est pas beau la loi du marché ?) je me donne le droit d'appeler cet engin aussi bizarre qu'élegant : "l'avion de mon rêve" ! Cet Airship One est un hybride solaire entre un dirigeable et un avion qui pourrait transporter 25 passagers. Car il faut dire que sur le papier (enfin sur l'ordi), ça marche grâce à une structure en aluminium, des panneaux en fibre de carbone, et un tissu des plus solide (mais lequel?) pour camoufler le tout. Maintenant, est-ce qu'en vrai ça marcherait comme dans mon rêve ? Il ressemble un peu à un gros mammifère marin tout de même !



++ Via BornRich

Publié dans Science - Technologie

Commenter cet article

fred972 22/03/2008 22:22

Bon beeeeen... Je voulais dire deux-trois tits trucs mais Much le fait mieux que moi loltrois choses quand même :- Le dirigeable garde un ascendant sur l'imaginaire que l'avion n'égale que difficilement. Pensez, un gros truc comme ça qui se déplace lentement, avec majesté, sans bruit ou si peu... COOL! Et à ce niveau, le look de ce projet est excellent.- De même qu'il existe des bateaux et voitures de voyages, nommées camping-cars dans ce cas, pourquoi pas un aéronef d'habitation? Et dans cette optique, l'aérostat vainc l'aérodyne par KO!- Quelles sont les dernières nouvelles des ékranoplan? Je m'en suis un peu désintéressé ces derniers temps, des liens SVP merciiiiii!!!

celestin cartier 20/03/2008 17:16

donc vous ne connaissez pas le tobogan aérien...
Il y a un PDF en bas de page

Nathalie J 19/03/2008 17:45

:D Oui effectivement les retroviseurs sont énoooooormes ! Mais on dirait un fer à repasser ailé non ? 25 passagers c'est pas beaucoup quand même, mais c'est bien le genre d'avion que je verrais dans un film 3d genre "Bienvenue chez les Robinsons". ++ Nat

Robin 19/03/2008 13:51

Beau, mais je trouve que ses rétroviseurs sont trop gros.

Much 19/03/2008 11:57

Mmm, oui, mais un joyeux technicien s'est amusé une fois à calculer le coût énergétique par passager d'un dirigeable… Résultat : un dirigeable classique consomme 10 (dix !) fois plus de carburant par passager et par kilomètre qu'un Boeing 747! Sans compter que la production d'hélium, gaz rare, est très énergivore et dépend de l'extraction du gaz naturel ! Et un dirigeable, même moderne a des besoins continus en hélium puisque qu'aucune membrane ne peut retenir ses molécules très fines…

De plus, un ballon, et surtout celui-ci, est très sensible à la météo : la neige, le vent au-dessus de 40 km/h. Il faut donc encore plus d'énergie pour le faire avancer dans ces conditions ! Et ce ne sont pas des panneaux photovoltaïques (très coûteux en énergie grise et en déchets) qui vont faire avancer la chose…

L'intéret du dirigeable, c'est qu'il vole à des altitudes convenables (et n'a pas besoin de pressurisation), et qu'il est parfait dans le rôle de grue aérienne (de très lourdes charges sur de courtes distances. Les inconvénients, euh, ils sont nombreux !

Personnellement, pour remplacer l'avion, je préfère fantasmer sur les ekranoplanes modernes…