Robinet, carafe filtrante ou bouteille plastique ?

Publié le par Neodim


C'était le week end dernier la journée mondiale de l'eau. So Ann, qui a fait un bon petit résumé de la situation, et Greg qui nous parlait des abbérations liés à la consommation en bouteille m'ont poussé à aller vous glaner de l'info pour faire un comparatif très simple...
Car OUI, la question mérite d'être posée! En France, nous sommes les champions du monde de l'eau en bouteille. On exporte nos marques partout à travers le globe! Et pourtant, quand on compare les prix, le choix est vite fait quand on sait que le prix moyen au litre est de 0,003 euro pour le robinet, 0,07 euro pour l'eau filtrée, et 0,32 euro pour la bouteille.

Comme nous devrions boire 1,5 litre d'eau par jour, la consommation annuelle par personne selon les 3 sources revient à :
  • 1,64 euros pour le bon vieux robinet
  • 38,32 euros pour la brita ou équivalent
  • 175,20 euros pour la fourchette basse des eaux minérale.

La question financière est donc vite réglée... Reste à savoir pourquoi certains préfèrent toujours boire à la bouteille, alors qu'ils s'infligent en plus la corvée de se scier les mains à porter les pack de 6 bouteilles du supermarché jusqu'au 4è étage sans ascenceur!

Alors oui, certains rétorqueront l'argument de la qualité de l'eau, mais de toutes les dernières enquêtes de 60 millions de consommateurs (été 2006) ne montraient aucune différence de goût et si peu au niveau des variations de minéraux...

Alors si des adeptes buveurs de bouteilles plastiques passent par ici, n'hésitez pas à nous dire en commentaire ce qui vous bloque pour bifurquer vers du plus durable!


Publié dans Consom'action

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
J'arrive un peu tard, mais le débat est toujours d'actualité! Quelques éléments en vrac:

J'étais "contre" l'eau en bouteille (5ème étage sans ascenseur, ça aide)jusqu'au jour où l'eau de robinet s'est mise à puer, approcher le nez du verre me donnait des hauts-le-coeur, et passer une nuit ou plus dans le frigo n'y changeait rien, non plus qu'y adjoindre du sirop ou du jus de citron.
J'ai entendu un médecin expliquer que la plupart des gastro-entérites sont dûes à une contamination de l'eau potable par des déjections.
Je suis passé à la carafe filtrante quand j'en ai trouvé une d'occasion, quasi neuve. Je change les filtres régulièrement et les rapporte au point d'achat: Brita organise la collecte des cartouches pour leur recyclage.

A l'instar d'un des lecteurs, j'achetais de temps en temps une petite bouteille d'eau minérale que je remplissais ensuite avec mon eau du robinet. Les mises en gardes contre la migration des particules (qui a fait beaucoup de bruit autour des biberons par exemple, mais concerne aussi les bouteilles d'eau) (le problème est le même avec les carafes filtrantes) m'a encouragée à investir dans une gourde inox, qui se nettoie bien mieux et permet de passer au non-jetable.

Je pensais aussi en lisant les commentaires à la recommandation d'une amie médecin pas plus tard qu'il y a deux jours: pas d'eau du robinet à partir du moment où je chercherai à tomber enceinte: l'eau du robinet contient des oestrogènes d'origine contraceptive, (ainsi d'ailleurs que des résidus combinés d'à peu près tous les médicaments qui existent, y compris des anti-cancéreux radioactifs, en passant par les drogues dure, parce que les filtres des stations de traitement ne sont pas capables de les retenir -source: Bio-contact de mars 2009) et d'origine phytosanitaire: certains pesticides provoquent la féminisation des populations d'indésirables pour enrayer leur développement. Les effets sur les foetus humains: malformations sexuelles, ambigüités sexuelles, cancers précoces des ovaires ou des testicules.

Par ailleurs, je voudrais préciser que tout le monde n'est pas raccordé au réseau d'eau potable. Lorsque les analyses sont mauvaises, pas d'autre choix que l'eau en bouteille. Et j'ai aussi séjourné chez quelqu'un chez qui l'eau n'était pas coupée, mais pourtant la mairie interdisait fréquemment la consommation par voie d'affichage: trop de nitrates. Il fallait laver les légumes et les cuire avec de l'eau en bouteille.

Des installations de récupération d'eau de pluie peuvent être combinées avec un système de filtres afin de rendre cette eau potable. J'ai lu dans un numéro de La Maison Écologique qu'il est préférable d'utiliser une cuve en béton plutôt qu'en plastique, parce que le béton reminéralise l'eau et que nous avons besoin de ces sels minéraux.
Il est aussi bon de savoir que certaines stations d'épuration et certains particuliers utilisent des filtres plantés: un système de bassins de décantation, plantés de végétaux spécifiques, oeuvrent à l'assainissement des eaux grises (vaisselles, douches) ou même des eaux noires (toilettes à eau), de façon plus efficace que les stations traditionnelles au regard des analyses. Mais les toilettes sèches restent à mon sens une solution logique pour contribuer à préserver l'eau potable.
Certaines villes possèdent un réseau d'eau non-potable en parallèle du réseau traditionnel, utilisé pour nettoyer les voiries par exemple, et raccordent les bouches d'évacuation aux égouts afin d'empêcher les résidus de fumées d'échappement, huiles minérales etc. de rejoindre tels quels les rivières et nappes phréatiques.

Bonne continuation à ce blog qui aide à réfléchir!
Répondre
M
En ce qui concerne l'eau : les condamnations de l'UE sur les taux de nitrate en France ne concernent pas l'eau du robinet mais l'eau des rivières, il ne faut pas confondre ! L'eau de ton robinet est purifiée : il n'y a plus de nitrates ni d'autres choses. Après cela peut dépendre des canalisations mais si tu ajoutes un filtre directement sur ton robinet, tu devrais pouvoir définitivement éliminer les éléments chlorés qui sont là pour détruire d'éventuels développement bactériologiques dans les canalisations et ne sont généralement pas nocifs pour l'organisme aux concentration sutilisées
Répondre
S
Pour l'eau gazeuse la mojns chere et la plus environnementale, la solution idéale est de gazéifier soi même son
eau avec un système maison Soda Quick. Cout total du litre d'eau ainsi
gazéifié? environ 15 centimes . pas de fatigue à porter les bouteilles,
pas de pollution de véhicules pour les transporter , camions et
voitures, pas de recyclage de bouteilles. bref que des avantages !! www.sodaquick.com 69.90 € le set comprenant 1 appareil , 2 bouteilles d'1 et 1/2 litre,
et un cylindre de 450 grammes de gaz haute pureté Biolind ,
rechargeable , d'une capacité d'environ 60 litres d'eau très gazeuse ,
et plus si vous l'aimez "petite bulle" " Bonnes bulles !
Répondre
E
Bonjour je voulais faire un commentaire sur les post de BAB et Neodim, et puis aussi celui de laurenceConcernant l'eau du robinet, nous ne sommes pas tous egaux. Rien qu'à Paris, on distingue plus de 6 compositions différentes : nappes phréatiques de l'albien, du champigny, de l'avre ou du Loing, captages des eaux de la seine, de la Marne, ... Cela dépend de votre arrondissement.Les grandes unités de potabilisation sont désormais bien bien équipées pour traiter nitrates et pesticides notamment ( voir le rapport de l'IFEN pour la situation avant  2003), mais ce n'est pas le cas pour les installations en zone rurale. La France a d'ailleurs été comdamnée par l'UE pour dépassement des normes de potabilité pour les Pays-de-Loire je crois, sur une période allant de 1998 à mars 2007 ,date de la condamnation.En outre, des dérogations sont accordées à titre temporaire !!!En outre,on nous dit qu'il ne faut pas boire toujours la même eau minérale, que ce n'est pas bon pour la santé, ... mais dans le même temps , les "traiteurs d'eau" comparent la composition de l'eau potable à celles de marques d'eau minérales des Alpes ou des Vosges en disant : pas de différence !!! Donc dites moi comment je peux changer d'eau du robinet ?!Enfin les eaux en bouteilles ( pour les eaux minérales et eaux de source) ne sont pas traités au chlore et donc ne comportent de "sous-produits de désinfection" chlorés comme les triahlomethanes , le chloroforme, ...Merci pour vos commentaires qui m'aideront aussi à me remettre en causeA+
Répondre
R
Article très intéressant en effet (merci Anne !), mais là du coup j'ai une question à poser :Quand je fais des glaçons je mets de l'eau du grobinet dans le bac, je laisse glacer, normal. Une fois les glaçons servis, il reste un dépôt calcaire assez conséquent au fond des emplacements du bac, très pénible à nettoyer. Bien entendu le problème ne se pose pas avec de l'eau en bouteille.Certes, je pourrais très bien utiliser après du vinaigre blanc pour nettoyer le bas à glaçons nickel... Question à creuser.En grand écolo que je suis, j'ai un sèche-linge à condensation (ras le bol du linge qui envahissait tout l'appartement et des jeans qui mettaient une semaine à sécher, et je n'exagère pas), et il en sort... de l'eau déminéralisée, que j'utilise en général dans le fer à repasser, mais j'utilise pas tout. Alors ma question : est-il possible d'en faire des glaçons (qui du coup n'auront pas de calcaire) sans en faire un poison ?Merci d'avance. 
Répondre