Un bateau propulsé uniquement par les vagues !

Publié le par Neodim

 

Vous pensez que c'est impossible, et pourtant, Keinichi Horie, un japonais de presque 70 ans tente en ce moment de nous prouver le contraire! Il semble assez original au départ de faire aboutir le concept d'un navire propulsé grâce aux vagues et pourtant, si l'on part du constat  que l'océan ne manque pas de vagues, ça n'est pas si bête que celà !

A l'heure ou j'écris ces lignes, Keinichi Horie est donc en pleine mer (cf carte ci dessous) tentant un voyage de 6000 km entre les îles d'Hawaï et le Japon. Son navire, le "Mermaid 2" est parti le 16 mars et arrivera fin mai. S'il arrive à destination (vous pouvez suivre son journal de bord sur son site) , il entrera définitivement dans le livre des records pour la plus grande distance parcourue en se servant uniquement de la puissance motrice des vagues.



Bien entendu, la vitesse n'atteint pas des sommets : sa vitesse maximale est de 5 noeuds marin, soit environ 9 km/h (la vitesse de quelqu'un qui marcherait très rapidement). C'est deux à trois fois de moins qu'un moteur diesel standard pour ce type de navire. En fait, Keinichi Horie veut démontrer qu'il est possible d'exploiter ce concept d'utilisation de la puissance des vagues dans la vie réelle (pour des cargos qui, de toute manière, ne vont pas très vite). Le navire est de plus conçu de telle sorte qu'il peut se relever tout seul s'il chavire.

Le Suntory Mermaid 2 utilise des panneaux mobiles (oscillants) sous la coque aidés de 12 puissants ressorts afin de tirer profit de l'énergie des oscillations verticales (des vagues) pour la convertir en une puissance motrice vers l'avant. Le principe est un peu le mouvement dit du « dauphin » des nageurs. Ce faisant, le navire est stabilisé : il tangue moins qu'un navire classique. (cf la vidéo ci dessous du fonctionnement en modele réduit).




La conception du système est l'oeuvre de l'équipe du professeur d'ingénierie mécanique Yutaka Terao de l'université de Tokai. Bien entendu, une voile et un moteur à essence de secours ont quand même été prévus pour les cas d'urgence. Mais comble de l'aspect écologique de ce bateau, son concepteur l'a construit entièrement en aluminuim recyclé, et des panneaux solaires alimentent les équipements de bord.

Keinichi Horie n'en est pas à son premier coup d'utilisation et de promotion de « technologies vertes ». En 1992 déjà, il avait navigué des îles Hawaii à Hokinawa dans une sorte de pédalo sophistiqué tout en établissant un nouveau record. En 1996, il avait aussi navigué sur plus de 16 000 km, de l'Equateur à Tokyo, sur un navire solaire fabriqué à partir de canettes d'aluminium recyclé.

On souhaite donc bon vent au navigateur, souhaitant qu'il démontre à tous le potentiel des vagues dans la navigation !

++ via Imaginascience
++ Suntory Mermaid II
++ le journal de bord du navigateur

Publié dans Science - Technologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

merlinbreizh 04/04/2008 17:41

Excellente idée que ce bateau à vague !