Le design est le problème...

Publié le par Neodim


"Les designers sont pires que les vendeurs de voitures d’occasion (au moins les voitures d’occasion sont réutilisées).

On apprend (trop) aux designers à faire « du nouveau » quand ça n’est pas vraiment mieux ou quand « l’ancien » n’a pas besoin d’être remplacé. Nous sommes complaisants quand nos collègues du marketing et de l’ingénierie suggèrent ou insistent sur la mauvaise qualité plutôt que sur la longévité, sur les matériaux pas chers, ou sur la mauvaise usabilité (caractéristiques, processus, etc.). Non, nous ne sommes pas les seuls ou complètement responsables, mais nous sommes suffisamment responsables pour devoir changer.
"

++ Lire la suite de ce très bon article traduit par Deformat, et initialement écrit par Nathan Shedroff, lui même designer.


Commenter cet article

Neodim 07/05/2008 11:47

Content que des designers s'expriment sur le sujet. Ici, on parle en général positivement des initiatives qui prennent en compte le social et l'environnemental dès la création des produits. mais il est vrai que la réflexion sur l'utilisation, ou sur la dématérialisation des produits mérite d'être toujours poussée plus loin !

Julien Robert 07/05/2008 01:40


Je voudrai rajouter que de manière générale, sans jouer le décroissant, trop d'objets superficiels nous entoure.
Si l'on veut un monde plus "léger", il faudra de tout évidence que les designers (sous-couvert du marketing et des industriels) arrêtent de penser systématiquement PRODUIT. Quel est donc le produit le plus "écolo" ou plutôt le "moins mauvais" pour notre chère planète ? Je répondrai tout simplement que le meilleur produits éco-conçu est encore celui que l'on se refuse de produit. Pourquoi? Parce que superflu voire inutile, non-innovant en terme d'avancée environnementale.
EX. : une brosse à dents qui fait de la musique et nettoie les joues et la langue, produite en plastiques vierge injectés et surmoulé (soft-touch) et surtout entièrement jetable et non-recyclable après 2/3 mois... Est-ce bien raisonnable de pondre un truc à pareil à l'heure actuel quand on sait que la simple et unique fonction de la brosse à dents est de brosser les dents. 
 
En bref, je pense que le designer doit progressivement passer du rôle de créateur d'objet à concepteur d'idée, de service, de scénarii avant tout : est-il pertinent de produire pour produire ? Dans la positif, en effet le designer est un "gros collaborateur" du  problème.
 
Moi même jeune designer, je m'interroge quotidiennement sur l'intéret de mon métier que j'adore et que parfois que je regrette (en l'état...). Mais comme le dit Nathan Shedroff : "Tu ne peux pas faire partie de la solution si tu ne fais pas partie du problème."

gael 06/05/2008 21:03

Il ne faut pas confondre l'obsolescence planifiée introduit par General Motors dans les année 20... et le design...Malheureusement, on confond souvent en France, style et design. Le design c'est la fonctionnalité, l'architecture du produit, la valeur et l'identité du produit, et enfin l'esthétique...Beaucoup de designers travaillent sur les aspects environnementaux, sociaux et sociétaux... alorqs a vos claviers ... quelques noms:Adrien GardereSamuel CattiaudLes 5.5 Designerset moi même chercheur en design reponsable!Gaël Guilloux

niko 03/05/2008 13:27

je vois qu'on commence enfin a toucher le fond du probleme.Tres bon article et merci pour votre blog que je continue a suivre assiduement.