CarFree, pour en finir avec la société de l'automobile

Publié le par Neodim


Bon, je vous repasse le fil, : "le pétrole bat de nouveaux records" - blabla - "vive le pétrole cher" - blabla -, grêves en série qui nous attendent sur ce sujet... c'est que le début d'accord d'accord...
De mon côté, ça y est, je n'ai plus de voiture ! Ma vieille clio d'étudiant s'est retrouvée suicidée par une bagarre de rue voilà quelques semaines. Au final, c'est pas plus mal, car tout comme vous qui en avez une, celle-ci me coutait de plus en plus cher. Au début, c'était les péages pour aller voir des potes à Montpellier, Marseille, etc... puis c'était les amendes en ville pour cause de pas de places, puis l'essence...
Aujourd'hui, je suis l'exemple du mec qui trouvait ça pratique, mais qui fonctionne tout aussi bien sans (OK, j'habite en centre ville et bosse aussi en centre ville). Pensez ce que vous voulez, mais vous y viendrez vous aussi...

Souvent, je réfléchis à ce thème de la disparition de la voiture. Plus que tout autre chose, c'est sans doute ce point là qui va révolutionner nos modes de vie en premier. Je ne sais pas comment ça sera en 2056 (l'année prévue de ma mort selon l'espérance de vie moyenne en France)... Mais j'imagine que d'ici quelques centaines d'années, on ne conduira plus de voitures à essence que sur des circuits, un peu comme on va faire un saut à l'élastique aujourd'hui. Les pilotes circuits montreront un Porshe Cayenne un peu comme on regarde une 403 ou une vieille 2CV encore rutilante aujourd'hui. Ils diront peut etre "A l'époque, au début des années 2000, les gens croyaient qu'ils pourraient tous rouler dans ce type d'engins, mais le marché s'est effondré plus vite que prévu..."


Bref, ce sujet de l'évolution forcément déclinante (à terme car c'est sans compter les pays en voie de développement ) du marché automobile mériterait qu'on batisse un scénario ! En attendant, je suis tombé sur ce site : CarFree, qui entend bien faire accélérer la tendance :

Son objet est pour l’instant de trois ordres:

- Fédérer tous les sites français critiques vis-à-vis de l’automobile et ses nuisances et qui cherchent à proposer des alternatives crédibles, dans les domaines de la mobilité (transports en commun, vélo, marche à pied, rollers, etc.) et de l’urbanisme (villes et quartiers sans voitures, éco-villes, etc.).

- Faire état d’expériences intéressantes prouvant l’incapacité de l’automobile à assurer un transport viable et durable des personnes et d’expériences urbanistiques prouvant que la ville sans voitures est possible et souhaitable.

- Recenser et proposer des utopies urbaines sans voitures afin de les promouvoir et les appliquer, selon l’adage “L’utopie, c’est rendre possible l’impossible”.


Je ne partage pas toutes leurs idées, notamment le jusqu'auboutisme de viser ceux qui prennent leur voiture...(article sur Fillon), mais leur site est intéressant et fédérateur. Pour moi, la fin du pétrole, c'est comme la fin d'une bonne bouteille. Soit on boit goutte à goutte et ça finit jamais (la vieille loi de la moitié de la moitié), soit on se prend un bon cul sec de la fin en se disant que "c'était quand même bon, même si c'était con" et on passe à autre chose... J'ai toujours préféré trancher ! Alors que ceux qui veulent écrire un fiction probable de la fin de ce marché me contactent, j'ai le cerveau qui bouillonne !

++ Carfree
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Raphaël FIERLING 27/06/2008 14:45

Bonjour !Fondamentalement, le concept de mobilité se résume désormais ainsi :Pour un motif lambda, est-il nécessaire de se déplacer, le cas échéant aussi vite, aussi loin et surtout aussi lourd ?Evidemment, cela suppose une réorganisation de la société...Quant au tourisme, boosté par les billets d'avion "Bonux"...Concernant les constructeurs automobiles, leur volonté de maîtriser les consommations relève de l'aimable plaisanterie :Dans les années 90, Honda et General Motors ont réalisé chacune un prototype dont la conso n'excédait pas 2l/100 ; dix-huit ans plus tard, où en sommes-nous ? En plein désert cérébral industriel...Cf. "Le Facteur 4" Edition Terre Vivante.ww.terrevivante.orgUn futur probable, vu par Jean-Marc Jancovici, consultant en énergies, co-auteur du "Plein, s'il vous plait", Edition Seuil :http://www.manicore.com/documentation/articles/futur_expansion.htmlProverbe indien : "Ailleurs n'est pas meilleurs qu'ici. Quand ton ailleurs sera devenu ici, tu trouveras alors un autre ailleurs qui, à son tour, te semblera meilleurs qu'ici"...P.S. Je suis le propriétaire - privilégié, d'une Smart. Au-delà de l'imageplaisante véhiculée par cette auto, je ne perds pas de vue que cet acte d'achat cautionne l'industrie des voitures, des infrastructures routières, de l'extraction et du raffinage des produits pétroliers ; je suis également un danger potentiel pour les piétons, les cyclistes, les motocyclistes, les autres usagers de la route, les animaux, pour moi...

Frederic Lohier 27/06/2008 14:14

Effectivement, s'il on considère qu'elle ne roulera jamais à plus de 130km/h, et je constate à chaque fois que je vais sur l'autoroute que ce n'est pas le cas. Et puis je pense à l'effet secondaire d'un bridage à 130km/ : il serait nettement plus difficile au constructeur de justifier un moteur de 200ch, puisqu'il ne permettrais pas de rouler plus vite que les autres (pas vite qu'une fiat panda par exemple ;-) ), mais permettrais juste d'avoir une reprise d'enfer de 0 à 130km/h, ce qui est finalement l'argument officiel de vente des véhicules équipés de ce genre de moteur (sécurité active). Et puis on imagine bien qu'un ferrari, une porshe, une aston martin serait beaucoup moins intéressante si on ne pouvait passer au delà de la 3ieme vitesse.A mon sens le bridage à 130km/h, tout comme on bride les voitures sans permis et les scooter à 50km/h, ainsi que les vélos à assistance électrique à 25km/h participerais à reconsidérer la voiture pour ce qu'elle est : un outil pour se déplacer et rien d'autre !

Julien Robert 27/06/2008 11:00

"Ah et une autre chose qui me choque. Pourquoi diantre le gouvernement autorise/homologue des véhicules qui sont capable de dépasser la vitesse maximum autorisée de 130km/h, en toute objectivité c'est une abérration ! On bride bien les scooters et les mobylettes à 50km/h !"Bien que je ne soit pas un expert de mécanique, il me semble bien qu'une voiture qui roule à 130km/h dont la vitesse maximal réelle est 240km/h ne consommera pas plus ni moins que si elle était bridé à 130km/h si l'on considère quelle ne roule jamais à plus de 130km/h.

Frederic Lohier 27/06/2008 00:44

"Le problème n'est pas le concept de "voiture", en soit c'est génial
(surtout à la campagne), le problème est l'énergie avec laquelle on l'a
fais avancer..."La voiture telle qu'elle est conçue aujourd'hui me parait consommer beaucoup trop d'énergie (quelle qu'elle soit). Pourquoi ? Parce qu'elles sont prévues pour rouler à 200km/h, avec la sécurité passive qui va avec et qui donc ajoute du poids. Il suffit de comparer une super 5 à son homologue actuelle : la clio, la prise de poids est flagrante !Ah et une autre chose qui me choque. Pourquoi diantre le gouvernement autorise/homologue des véhicules qui sont capable de dépasser la vitesse maximum autorisée de 130km/h, en toute objectivité c'est une abérration ! On bride bien les scooters et les mobylettes à 50km/h !Non désolé, la voiture telle qu'elle est conçue actuellement n'est pas raisonnable.

mat 27/06/2008 00:02

neodim, il me semble que le concept de location de voiture en fonction de nos besoin (petite voiture en ville en semaine, grosse voiture le week end, utilitaire pour déménager...)  existe déjà : par exemple, il y a http://www.vehicule-ideal.com/  (en fait c'est europcar).Quand ma clio ne fonctionnera plus, je me pencherais sur cette solution qui peut permettre par exemple d'avoir une voiture 25 jours dans l'année pour 70 euros par mois en moyenne (sans l'essence), ce qui revient bien moins cher que d'avoir sa propre voiture.