Les vignerons catalans recyclent sans modération

Publié le par NMsL

D’un trait, les Vignerons catalans allègent leurs bennes à ordures. 
Cette PME de cent salariés commercialise sous l’appellation Fruité catalan des vins d’apéritif de la région de Perpignan. En l’espace de six ans, elle a réussi à liquider les 2/3 de ses déchets non recyclés.

« En 2000, 42 % de nos déchets n’étaient pas recyclés. Ce pourcentage est aujourd’hui tombé à 13 % », souligne Christophe Danoy, le « monsieur qualité » de l’entreprise.  Verres, cartons, boues, tout est écoulé dans les filières de recyclage. « En séparant les différents plastiques à la source, nous parvenons à bien mieux les valoriser. Nous revendons par exemple 250 euros la tonne de notre plastique le plus “pur”. Elle n’en vaut que 100 lorsque tout est mélangé. » 

À raison de 40 tonnes générées chaque année, le gain pour l’entreprise est de 6 000 euros. Une goutte d’eau comparée à ses 53 millions d’euros de chiffre d’affaires. Mais c’est en réussissant à recycler leurs filtres, représentant 20 % des déchets, que les Vignerons catalans ont franchi un pas décisif. « Auparavant, ils étaient enfouis en décharge. Gorgés de levures et de matières organiques, ils sont à présent transformés en compost. Nous avons réussi à convaincre une entreprise de se colleter à la mise au point du produit en lui garantissant des approvisionnements stables et réguliers », annonce Christophe Danoy, fier de faire moins trinquer la terre sur laquelle il plante ses vignes.

Commenter cet article