Le rasoir jetable pollue-t-il ? pas si évident

Publié le par Neodim

 
11 millions de rasoirs (Bic) sont commercialisés chaque jour sur la planète, soit près de 7640 à la minute. Régulièrement tancée pour son impact environnemental, la société qui fabrique aussi des briquets et des stylos jetables a décidé de jouer la transparence en matière de développement durable. Dans son rapport annuel, Bic montre que l'empreinte environnementale (hors utilisation) de ses rasoirs se concentre à plus de 85% dans les phases de production et dans l'utilisation des matières premières notamment le plastique. La distribution des produits compte, elle, pour moins de 15%.
Selon les dirigeants de la marque orange et bleue, le produit en soi ne représente que 25% du poids environnemental. Les 75% restants concernent sa phase d'utilisation et notamment la consommation d'eau et de mousse à raser. Une façon habile de mettre la pression sur le consommateur. Et le fabricant ? Malgré ses efforts en terme de ferroutage (pour la partie européenne), des incertitudes importantes restent à lever sur l'impact environnemental lié au transport des produits. Mais Bic s'y est engagé, les émissions de gaz à effet de serre générées par le transport seront connues dans les semaines à venir.
Source : Terra Economica
téléchargez ici le rapport développement durable de BIC
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article