Les écrans plats anéantissent 15 ans d'efficacité énergétique

Publié le par Neodim

En 2006, il s’est vendu en France autant de téléviseurs écrans plats que d’écrans cathodiques. De moins en moins chers mais de plus en plus grands, les écrans plasma ou cristaux liquides provoquent une envolée des consommations électriques des ménages. Une fuite en avant des fabricants électroniques en contradiction avec la sobriété énergétique prônée par d’autres secteurs.
Effet « Coupe du Monde » oblige, l’année 2006 a consacré l’arrivée en masse des téléviseurs écrans plats dans les foyers. En France, il s’est vendu près de 2,7 millions d’écrans plasma ou cristaux liquides (LCD) et à peine autant de tubes cathodiques, dont le déclin s’accentue. La percée est décisive, estimée à 105 % pour les LCD et 60 % pour les plasmas (source GfK). Cette tendance est mondiale, tirée par les Etats-Unis, l’Europe et la Chine.
Mais ce qui est bon pour les affaires de l’électronique l’est pour l’instant beaucoup moins sur le plan de l’efficacité énergétique. REMODECE (Residential Monitoring to Decrease Energy use and Carbon Emissions in Europe), un projet européen, initié début 2006 et regroupant une douzaine de pays, veut enregistrer durant un mois les consommations électriques des nouveaux équipements audiovisuels d’une centaine de « foyer numérique » dans chaque pays : videoprojecteur, consoles, décodeurs, boîtiers ADSL... Les premiers relevés de cette vaste campagne de mesure, effectués à l’aide d’un wattmètre branché sur chaque appareil, attestent de l’impact des écrans plasma ou LCD.
« La consommation d’un téléviseur ordinaire est en moyenne de 160 kWh par an. Avec les plasma ou les dalles LCD, on grimpe à 650 kWh/an. Donc ces nouveaux téléviseurs consomment 4 fois plus » constate Olivier Sidler du cabinet Enertech, en charge en France des mesures REMODECE. La consommation moyenne française d'électricité spécifique, qui comprend l’éclairage et les appareils électrodomestiques, est de l'ordre de 2500 kWh par logement. « Donc un écran plasma à 1500 kWh/an, comme nous l’avons vu dans un cas, c’est l’équivalent d’une personne en plus. Cela commence à être colossal. Sur un autre modèle, nous avons relevé une veille de 59 watts. A elle seule, cette veille consomme autant que le cumul des veilles des appareils possédés par un foyer, en 2003. »
Avec les cristaux liquides, le problème reste le même. Dans l’absolu, la technologie LCD permet d’économiser de l’énergie, en consommant 3 fois moins d’électricité qu’un tube cathodique de taille équivalente. Mais lorsque la surface augmente, la consommation suit. Et elle s’envole dans le cas des « dalles » hyper grandes, comme celles aujourd’hui proposées aux dimensions d’un écran plasma.
Bilan ? « Les possesseurs d'une seule TV plasma perdent le bénéfice de toutes les économies d'énergie obtenues en 10 ans sur le poste froid. C’est aberrant

Source : Maxence Layet sur Novethic
Lire l'article complet ici

Publié dans Science - Technologie

Commenter cet article

Neodim 12/02/2007 21:47

Effectivement, c'est désolant comme tu dis... Qui plus est, je n'ai toujours pas vu d'étiquettes énergies sur les produits TV, Hifi...alors qu'il semble que les gens commencent à y preter attention et avoir le réflexe sur d'autre produits electroménagers...

ecolodujour 12/02/2007 19:11

C'est tout de même désolant que les nouvelles technologies ne prennent pas en compte l'efficacité énergétique .....cela devrait être imposé aux fabricants avec une vraie prime (TVA plus faible?) si le bilan énergétique global du produit est en nette amélioration. Sinon, on n'y arrivera jamais !!!!