Les vélos de Decaux

Publié le par Neodim

On connaissait les Velo'v à Lyon, qui ont été repris en exemple pour beaucoup d'autres projets. Mais ça y est, Paris s'était lancée dans l'aventure, et c'est JCDecaux (oui oui,  celui qui nous expose à la pub) qui remporte l'appel d'offre pour les panneaux publicitaires de la Ville de Paris. Il s'engage ainsi à installer 1 000 stations relais et à mettre 14 000 vélos en location.

Au départ, il s'agissait d'un appel d'offre pour le renouvellement de la concession relative aux panneaux publicitaires du domaine public de la Ville de Paris (1 650 panneaux), le cahier des charges étaittrès précis : une redevance de 2 millions d'euros minimum par an sur une concession de dix ans, ainsi qu’un minimum de 6600 vélos et de 600 stations installées à la fin 2007.JCDecaux, détenteur du contrat depuis 30 ans, ne pouvait se permettre de perdre une vitrine aussi prestigieuse. Aussi, le groupe - pour remporter son duel face à l’américain Clear Channel - aura donc revu sa proposition à la hausse avec un supplément de 15 millions d'euros sur dix ans et la promesse d’installer 1 000 stations avec 14 000 vélos au 15 août et un objectif de 20 000 vélos sur 1450 stations pour fin 2007. Le jeu de la concurrence a cette fois fait que ce sont quand même les parisiens qui y sont gagnants !

Source : Pro-Environnement
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

celestin cartier 14/10/2007 19:57

Les parisiens sont les grands perdants. Outre l'espace public soldé pour y mettre les stations, la renégociations de l'espace pub de Paris va pourir la ville de pub. Il aurait été préférable de virer les panneau pub de Paris, virer ses requins de chez Decaux et d'installer de vraie parking à vélos sécurisés pour inciter les usagers à prendre leurs 2 roues.