L'environnement sortira au forceps...

Publié le par Neodim


De la profusion des initiatives pour mettre la pression environnementale sur les candidats....


Etape 1 :  on trouve l'Alliance pour la Planète qui note les candidats à l'élection présidentielle. résultats pas forcément brillants, qui oscillent entre 16,5/20 pour les verts et 5/20 pour le FN.

Etape 2 : 10  candidats signent le 31 Janvier le pacte écologique de Nicolas Hulot, de gré ou de force, en tous cas un peu par dessus la jambe, et ne s'appuient pas dessus pour consolier leurs programmes.

Etape 3 : Le Giec sort ses conclusions concernant l'évolution du climat qui s'emballe, et voici ce que disait Jean Marc Jancovici (spécialiste des questions environnementales, membre du GIEC...) au quotidien 20 minutes lil y a quelques jours...

"J’ai l’impression que les candidats sont en train de s’asseoir sur le pacte écologique. Je ne retrouve pas dans les programmes et leurs déclarations les points du pacte sur la taxe carbone, ou en tout cas pas comme nous l’entendons à la Fondation Hulot. Le constat est le même pour les aides aux agriculteurs. Quant au poste de vice-Premier ministre en charge du Développement durable, il est présenté comme un super-ministre de la Recherche et de l’Éducation, ce qui n’est pas notre conception. Si je devais mettre une note aux candidats, ils auraient entre 2 et 5 sur 20. Allez, disons 7 pour ne pas être méchant." Encore pire que les notes de l'alliance...

Etape 4 : des livres comme celui d'Isabelle Delanoy  ou encore celui de Laurent Jolia-Ferrier qui analysent via un prisme DD et environnemental les candidats...

Etape 5 : Nicolas Hulot sent bien qu'il faut maintenir la pression, et la newletter signée par l'écolovedette arrive hier dans ma boite aux lettres :

"Alors que l'échéance électorale approche, nous devons être plus que jamais vigilants afin que les enjeux écologiques restent au cœur des débats politiques. Je tenais à vous réaffirmer ma détermination.

Aussi, suite à l’invitation de Arlette Chabot à l'émission "A vous de juger" sur France 2, j'interpellerai en direct deux candidats sur leurs engagements écologiques :
- le 8 mars prochain : Nicolas Sarkozy,
- le 15 mars : Ségolène Royal.
L’émission démarre à 20h50, j’interviendrai en fin d’émission de 22h30 à 23h."


Les Rendez vous sont donc pris, les preuves environnementales sont là, cependant, les candidats, comme la majorité des citoyens ont du mal à passer à l'action...

Etape 6 : Etat des lieux pour moi : pessimisme ///  je ne vois pas d'engouement enthousiaste à ces questions environnementales même si elles sont sur le devant de la scène /// L'environnement sortira de l'accouchement présidentiel aux forceps...

et Jean Monnet de résumer :

"Les hommes n'acceptent le changement que dans la nécessité, et ils ne voient la nécessité que dans la crise"

et I am de renchérir :

"Spectateur du désespoir"

SVP !!! , remontez moi le moral !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Neodim 07/03/2007 17:42

Bon, aujourd'hui, ça va mieux... j'ai changé mon pessimisme pour du scepticisme... qui vivra verra en tous cas !

Flo 07/03/2007 17:07

c'est très regrettable de penser cela de ma part, mais il faudrait peut-être deux ou trois ouragans sur la france + deux ou trois autres canicules avant que l'on comprenne ....sinon, aucun chiffre, aucune prévision, aucun avertissement n'aura autant d'impacts que des morts sur la conscience des politiques...et encore  

So-Ann 07/03/2007 14:05

Tu as bien raison Néodim!Ce qui m'énerve avec Hulot, moi qui ait pu lui poser la question de son positionnement en personne le 31 janvier - tirée au sort pour être parmi les signataires - et pour suivre les activités de l'Alliance de très près, c'est sa manière de la jouer solo solo... En outre, j'ai comme la sensation que de par sa faute, certes l'écologie a été entendue par une majorité de citoyens ( et encore!) et cela jamais personne avant lui ne l'avait réussi, mais l'écologie politique a disparu de la politique, justement. Les gens sont contents de voir quelques engagements en matière d'écologie (il était temps!) mais les solutions apportées ressemblent plus à un vernie qu'à de vraies solutions de fond... Idem ici, j'attends de voir mais je reste scpetique actuellement!