L'essor des AMAP

Publié le par Neodim


Depuis quelques années, les AMAP (Association pour le Maintien de l'Agriculture de Proximité) ont connu un essor sans précédent... véritable engouement qui reflète l'envie des citadins de consommer différemment, et permet aux agriculteurs de proximité de s'assurer un revenu.

Ce système permet à des consommateurs d’acheter à un prix juste des produits d’alimentation de qualité, en étant informés de leur origine et de la façon dont ils ont été produits, tout en participant activement à la sauvegarde et au développement de l’activité agricole locale.

 

L'AMAP garantit aux consommateurs une bonne qualité des produits : gustative, sanitaire, environnementale. Cette relation directe et stable qui s'instaure entre producteur et consommateur donne une liberté plus grande à l'agriculteur dans le choix de sa production. Ce système permet également de lutter contre l’appauvrissement de la biodiversité, de préserver les terres fertiles à proximité des citadins et d’offrir une information pédagogique, puisque l'agriculture s'invite en ville, le temps d'une distribution de panier.

Annie Weidknnet, fondatrice en 2003 avec une éleveuse d'agneaux et de céréales, Fabienne Lauffer, de la première AMAP toulousaine, insiste sur la rencontre humaine suscitée par une AMAP :" le paysan est lié aux personnes qu'il nourrit et un lien social se recrée autour du partage de la nourriture"

La nourriture bio n'est donc pas réservée à une élite : selon une enquête du CREDOC, 20% de la population serait potentiellement intéressée par le concept des AMAP. Depuis 2006, Denise et Daniel Vuillon, les importateurs du panier solidaire en France, ont développé un réseau international des AMAP. Urgenci regroupe les partenaires locaux solidaires au niveau mondial : les AMAP, les Teikei (Japon, où le système a d'ailleurs été créé dans les années 60), les CSA (community sustainable agriculture) dans les pays anglophones et Réciproco au Portugal.

Pour adhérer à une AMAP plusieurs solutions sont envisageables. Soit vous adhérez à une AMAP existant dans votre quartier, soit vous en créez une...

Près de chez nous à Toulouse, vous pourrez tout savoir sur le site du réseau des Amap en midi-pyrenées et voir toutes celles qui fonctionnent aujourd'hui, toutes celles qui se créent...En adhérant, vous pourrez enfin savoir quel goût a le topinambour et aussi à quoi il ressemble ;-)

Plus d'info sur Wikipedia

Si certains d'entre vous son adhérents, n'hésitez pas à faire un petit retour en commentaire (prix du panier, découverte gustative... ? les plus, et les moins aussi si vous en voyez ?)

Publié dans Consom'action

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Puce 02/06/2008 09:14

Bonjour,
- Si vous voulez en savoir plus sur les AMAP, des infos sont à cette adresse : http://www.pucethique.com/content/view/45/74/ - Si vous recherchez une AMAP près de chez vous, vous pouvez consulter la Carte de France des AMAP : http://www.pucethique.com/component/option,com_google_maps/Itemid,136/ Vous pouvez même nous aider à actualiser cette carte si vous connaissez une AMAP qui n'y figure pas.

Neodim 08/03/2007 18:14

Pas de souci Guillaume, faut qu'on en discute. Et sinon, oui, à la base scientifique.

Guillaume 08/03/2007 17:18

Je crois qu'il y a une petite synergie entre nous car l'amateur d'écologie est forcément un peu scientifique sur les bords.
Je pourrai t'envoyer des actus scientifiques sur le climat etc. si cela t'intéresses et que tu lis l'anglais.
 

Neodim 08/03/2007 10:37

C'est vrai que dès fois il y a trop de racourcis entre agriculture Bio, et agriculture raisonnée ou de proximité.... Le fait est que ds les deux cas, ça a plus de goût qu'au supermarché... Mais t'as bien raison Ben !!, je vais vous préparer ça !! En général, il est vrai que les labels coutent... rendez vous d'ici 3 semaines pour ce post !!!héhé

Ben Fei Hong 08/03/2007 10:30

Juste une petite précision, la quasi totalité des agriculteurs fournissant les amaps ne sont pas certifiés bio.Dans la plupart des cas, il s'agit d'agriculture paysanne voir juste raisonnée.La certification bio, son coût et son cahier des charges pourrait être un bon sujet d'ailleurs, pour bien savoir de quoi l'on parle.Allez Dim au boulot! ;)