Du vert d'accord, mais pourquoi ?

Publié le par Neodim

En parcourant ce week end le web, à la recherche d'infos qui me sortiraient un peu de la politique..., j'ai trouvé sur le très bon trendsnow des dossiers sur les couleurs, leurs significations leurs histoires et la manière de les marier dans vos intérieurs... Du coup,je vous relaie ici quelques extraits choisis de l'article de Ness, qui nous parle du Vert, la couleur reprise tout azimut aujourd'hui dès qu'il s'agit d'un sujet en rapport avc l'environnement (Quoi ?!, il est pas beau notre blog bleu ?? ;-)

"Les Egyptiens auraient découvert la teinte verte en broyant des pierres (malachites) en –1500 av. J.C, après avoir découvert le bleu lapis-lazuli.

Le vert, du latin veridis (comprenez "qui a encore de la sève"), est considéré comme une couleur secondaire, mélange de jaune et de cyan.

Au Moyen-Age, le vert était une couleur peu appréciée du grand public. En effet, elle était assimilée au diable et à différentes superstitions. Les diables étaient souvent représentés avec des yeux verts ou une peau verte sur les cathédrales et les fous étaient habillés en vert. Aujourd’hui encore quelques superstitions rodent autour de cette couleur, et elle est restée celle de la pourriture et de la décomposition.

Etant l’une des couleurs les plus instables en teinturerie, sa symbolique a dévié vers une notion de hasard, englobant la chance comme la malchance. On peut d’ailleurs voir l’illustration de cette notion dans la couleur des tapis de billard, des tapis de jeux dans les casinos et j’en passe.

Dans une même veine, le vert représente également l’espoir par son assimilation au printemps, à la renaissance, à la vie et à la création, notions fréquemment trouvées derrière des emblèmes verts de toutes sorte (le parti des Verts, le Géant vert ...). Le sens a même été étiré jusqu’au libertinage. Cet aspect libertaire se retrouve encore de nos jours dans les feux verts, synonymes de l’autorisation. Enfin, dans la civilisation orientale, il est associé à l’Islam.

La société de consommation a également fait son marché dans les nuances de verts pour les attribuer définitivement à des produits comme la menthe, la pistache, l’arôme pomme...

De toutes ces significations, la langue française a elle aussi fait ses choux gras : avoir la main verte, être vert de rage, le billet vert (le dollar), les petits hommes verts, en voir ou en dire des vertes et des pas mûres, se mettre au vert …

La chromatothérapie quant à elle, en tant que nouvelle venue, a associé  de nouvelles vertus au vert. Il apporterait la quiétude et apaiserait les tensions. Couleur du repos, couleur rafraîchissante et calmante qui apaise nervosité, doutes et colère. Avis aux stressés !"


Lire l'article en entier ici


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article