Ecotourisme, mode d'emploi

Publié le par Neodim

Être écolo, on voit à peu près ce que c'est... mais j'ai beau tourner et retourner la question dans ma tête, comment concilier tourisme et environnement. A l'image de la petite vidéo tournée par le Groland, on voit le paradoxe de celui qui débranche ses appareils, économise son eau, etc, mais qui en juillet, part à la découverte du monde en avion !

Mais alors, c'est quoi l'éco-tourisme ? celui à la ferme ou on mange que bio, celui à la rencontre des populations en dehors des clubs de vacances ? celui qui ne prend pas l'avion, et qui parcours les continents à pied ?  Dur d'être dans une définition précise...

Et là, je suis tombé sur le site de l'association française d'écotourisme, dont le fondateur Pascal Languillon a d'ailleurs participé à l'écriture du guide Lonely Planet sur le sujet. Non content de tomber sur cette source, voici la définition qui en est faite :

"L'écotourisme est une forme de voyage responsable dans les espaces naturels qui contribue à la protection de l'environnement et au bien être des populations locales"

On comprend alors que ce qui le distingue du tourisme "tout court" est le côté militant que l'on peut y insufler. Du coup, cette analyse permet de faire ressortir quelques principes qui suivent en général une démarche d'écotourisme :

1. Il rassemble toutes les formes de tourisme axées sur la nature et dans lesquelles la principale motivation du tourisme est d'observer et d'apprécier la nature ainsi que les cultures traditionnelles qui règnent dans les zones naturelles.

2. Il comporte une part d'éducation et d'interprétation de l'environnement.

3. Il est généralement organisé pour des groupes restreints par de petites entreprises locales spécialisées.

4. Il favorise la protection des zones naturelles, et veille au bien être des populations locales :
- en procurant des avantages économiques aux communautés d'accueil, aux organismes et aux administrations qui veillent à la préservation des zones naturelles;
- en créant des emplois et des sources de revenus pour les populations locales; en favorisant une prise de conscience chez les habitants du pays d'accueil comme chez les touristes de la nécessité de préserver le capital naturel et culturel. "


Reconnu aujourd'hui dans les plus hautes instances mondiales, l'éco-tourisme fait même l'objet de conférences internationales comme celle qui se tient actuellement à Oslo.

Pour finir, je vous invite aussi à aller visiter le site Voyages pour la planete, qui répertorie à travers le monde les lieux et initiatives d'éco-tourisme; un site qui fait bien réver...en attendant les vacances !



Publié dans Nature - Tourisme

Commenter cet article

SalimFIsler 26/08/2009 10:11

Partir en vacances est devenue une obsession pour beaucoup d´entre nous. Nous éloigner loin de la pollution urbaine o sociale, du classique métro –boulot-dodo, de la routine quotidienne est devenu nécessaire pour se ressourcer et recharger nos batteries…Mais quel impact aura cette semaine de vacances ?Nous sommes de plus sensibilisés pour faire des effort « écologiques » dans tous les domaines de notre vie : Achat responsable, produits bio, commerce équitable, tri des déchets, covoiturage,etc…..Nous devons donc profiter de nos vacances pour rester responsable : La solution pour tous c´est l´écotourisme.

Visitez et participez sur notre blog http://makitravel.ning.com 

Neodim 21/05/2007 17:54

Merci pour le "bravo" Emma; si tu as des sujets à nous faire passer, hésite pas !

emma 21/05/2007 13:02

bonjour
J'ai aussi trouvé un super dossier sur le tourisme vert sur consoglobe (http://www.consoglobe.com/pgz8-voyage-ethique-responsable.html) qui en a fait un dossier avec des voyages proposés par les agences spécialisées
bravo !!
emma