Les lampes rECOlector d'Eugenio Menjivar

Publié le par Neodim


Voilà une idée simple mais qui fait son effet. Nous avons tous vu les cartons à oeufs que certains réutilisent déjà pour insonoriser. Et bien Eugenio Menjivar les réutilise dans un autre domaine, celui de la déco. Il n'a pas encore de site Internet, mais ses créations se répandent sur la toile comme trainée de poudre.

A lire, une petite interview de lui ici.

Commenter cet article

Entalpie 18/06/2008 19:47

@ Neodim :Il ne faut pas instaurer de dictacture de l'écologie...Mais tu as ton propre résonnement (issus de ta sensibilité et de ton éduucation...) que je partage un peu quand même mais il me semble que cette approche est assez peu commune...Mon expérience me montre que ce qui intéresse les gens : c'est leur sous ... Et que leur changement viendra par l'argent...faut que je fasse un article plus developpé sur ce sujet... (il n'y a qu'a voir les campagne de comm' de l'ADEME qui sont basé sur : préserver sa planête, economiser son argent...) 

Julien Robert 18/06/2008 17:12


Je dirai que vous avez tous les deux raisons. L'un parle du message de second degrès ("consommer"), l'autre parle du message au premier degrès ("réutiliser"). Personnellement, en tant qu'éco-designer j'ai étai confronté au même problème : j'ai conçu une lampe faite à partir de journaux invendus. Le seul hic dans ma démarche et qui me pose problème, c'est qu'encore une fois, je vais vendre quelque chose que les gens pourrais presque réalisé eux-mêmes (appropriation, low energy & transport...). Par contre, je me dis aussi que si le client achète (parce qu'il en à besoin) une lampe en matériau recyclé, c'est pas plus mal que s'il en achetait une autre en plastique, acier vernis, etc... Après ce pose la question de l'utilité du produit aussi. Est-ce qu'on achète ce produit par coup de cœur (design ou démarche originale) ou est-ce qu'on achète ce produit parce qu'on a pas du tout de petite lampe pour s'éclairé et dans ce qu'à là on l'achète par nécessité (et peut-être aussi par le design et la demarche sont originale). Le econd cas aurait donc plus de légitimité à exister que l'autre. Sinon j'ai une grosse tendance à remplacer le commerce de ce type de produit (lampe à base de déchets) par un commerce de "mode d'emploi" pour réaliser ce type de produit... (Service vs. Produit). Ceci étant à cette lampe dans la boutique Dim... ? ;)

Neodim 18/06/2008 14:10

Oui, on est bien d'accord sur la hiérarchie1- Réduire2- Réutiliser, recycler...Sauf qu'on consomme tous... et même toi sans le vouloir car tu habites en France donc ton empreinte écologique est plus importante que ce que la terre peut fournir...Les efforts doivent etre fait par chacun il est vrai, mais comment sensibiliser les gens alors ? instaurer la dictature du comportement écolo qu'il faut avoir ? je suis pas sur que ça aurait du succès...De ton côté, le message que tu entends dans ce type de projet est biaisé par le fait que tu est déjà plus qu'un convaincu, ça peut donc te sembler futile, vu et revu.Mais dis toi bien que pour 90% des gens qui n'en avaient que faire de leur rapport au côté vert de la force, et bien ça constitue un élément qui peut les amener à réfléchir, discuter et avancer vers la prise de conscience dont tu parles : celle du gaspillage.

entalpie 18/06/2008 13:26

Je vais encore faire mon "chiant" (une fois de plus diront certains..)c'est joli et créatif mais cela va toujours dans le sens d'une consommation sans fin... en effet ce Monsieur, ne pourrait pas faire ces jolies lampes si tout un chacun avait sa boite d'oeufs qu'il ré utilise....Pour ma part le message que j'entend qu'and je vois cela est : "On peut continuer  a outrance car les artistes utilisent nos "déchets" pour créer et donc en vivre, c'est cool le Developpement durable". Je n'entends par contre pas ce message : "ah c'est vrai notre socièté gaspille de trop, il faut faire quelque chose"Je suis peut être sourd ou mal entendant....En même temps, je dis cela, je dis rien...